Tourisme en Haïti: capitaliser sur Labadie.

Touristes sur la plage de Labadee.
Les obstacles au développement du tourisme en Haïti sont nombreux, cependant un récent article de la revue spécialisée Travel Weekly signale comment le potentiel d’Haïti peut être mis à profit, notamment à Labadie et le nord d’Haïti en général. L’article recèle pleins d’informations sur l’état actuel du tourisme en Haïti et les possibilités d’extension du secteur. Morceaux choisis accompagnés de quelques unes de mes réflexions:
Haïti reçoit en moyenne 1,5 million de visiteurs par an dont 500 000 touristes étrangers (la quasi-totalité débarquant à Labadie).
Comment profiter de la proximité de la Citadelle et y attirer les touristes de Labadie ? Une route passant par le Cap nécessite réaménagement et assainissement de la ville, une possibilité à plus court terme serait de construire une route passant par la baie de l’Acul pour aboutir à Milot. Autre obstacle : où conduire un touriste accidenté durant l’excursion vers la Citadelle? En effet une compagnie internationale ne s’engagera pas à conduire des touristes à 910 m d’altitude s’il n’y a pas garantie de soins d’urgence en cas d’accident. Sur ce point je me demande si on ne pourrait envisager une coopération avec l’hôpital de Milot (d’une grande renommée dans la région d’ailleurs) où des investissements bénéficiant à la population locale pourraient être consentis tout en garantissant la disponibilité de soins d’urgence pour visiteurs accidentés.
La Royal Caribbean (Compagnie de croisière qui exploite le site « Labadee ») emploie 230 haïtiens de façon régulière et 300 à titre de contractuels.
La Royal Caribbean paie 6$ US par passager à l’état haïtien. Si ma mémoire est bonne je crois que ces revenus sont censés être partagés à part égale entre la commune du Cap-Haitien, le gouvernement central et le CASEC de la section communale où se trouve le village de Labadie (Bande du Nord) faisant de lui-du moins sur papier-le CASEC le plus riche de la république.
Le contrat d’exploitation du site de « Labadee » s’étend à 2026, la compagnie travaille sur une proposition de renouvellement du contrat qui s’étendrait à 2050.
Le site de « Labadee » a une capacité de 8 000 visiteurs mais n’en accueille pour le moment que 4400. Pour accueillir l’ «Oasis of the Seas », le plus grand bateau de croisière du Monde, des travaux sont actuellement réalisés afin d’agrandir le port et de permettre aux touristes de passer directement du bateau à la plage (Ils empruntent actuellement une chaloupe en laissant le bateau pour se rendre sur le site).
Au début de l’exploitation du site (fin des années 80 et début des années 90) , la Royal Caribbean évitait de préciser que « Labadee » se trouvait en Haïti. On informait les touristes qu’ils feraient escale sur l’île d’ « Hispaniola ». Ce n’est plus le cas, la compagnie indique ouvertement que le site se trouve en Haïti.
Il y a Labadie et « Labadee™ ». Labadie est le village de pêcheurs le plus proche du site et « Labadee™ » est la station balnéaire aménagée par la Royal Caribbean qui l’a enregistrée comme une marque déposée (trade mark). La compagnie a opté pour ce nom afin de ne pas effrayer ses clients anglophones avec la terminaison « die » (mourir). Cette décision avait suscité de nombreuses protestations du côté haïtien.
Advertisements
This entry was posted in Cap-Haitien, Citadelle La Ferriere, Labadee, Labadie, Milot, Royal Caribbean, Tourisme. Bookmark the permalink.

4 Responses to Tourisme en Haïti: capitaliser sur Labadie.

  1. Monique says:

    C triste que l'idée vient d'un étranger et non d'un Haïtien. Mais ce serait super projet, créant beaucoup d'emplois. S'il marche, bien sur. Gardons les doigts croisés.

  2. Kay Ti Kal says:

    C'est triste en effet Monique. Très souvent on investit notre temps dans des "chirepit" qui déboucheront sur peu d'effet sur la vie de tous les jours des haïtiens, laissant de côté la réflexion sur des questions concrètes pouvant faire la différence.C'était un peu le cas pour le fameux "Rapport Collier".On peut ne pas être d'accord avec ses propositions, mais ce rapport a eu le mérite d' "atterir" à un niveau pratique alors que ses prpositions ont souvent été évoquées par des haïtiens mais en restant à un niveau très général (anlè anlè…)

  3. Daphnee says:

    Ce projet est realisable mais l'initiative doit venir du governement pour amenager la route et le lien avec l'hopital pour les urgences.Est ce possible qu'un groupe du secteur prive prenne l'initiative (en plus de la construstion de la route, un certain frais pour etre recuperer pour faire visiter la citadelle ou pour etre transporte la bas) .ce groupe pourrait payer pourcentage a l'etat.est ce possible???

  4. nalore says:

    Tu m'as appris beaucoup de choses, Carlo :difference entre Labadee et Labadie, le developpement touristique de la zone, les deux routespossibles pour aller a Milot. . J'ai lu dans tes blogs de belles idee qui pourraient nous servir a aIl me faudraitprendre blog apres blogmeliorer la situation d'Haiti. Je voudrais en discuter quelquesunes avec toi,mais j'oublie trop vite. Il est possible que je participe a un Seminaire de devloppement professionnel a l'Universite de Maryland en juillet prochain. mais moi, c'est pour l'enseignement de l'anglais, et non pas pour l'economie, mais j'ai tant d'interets academiques, disonsmieux humains. Bye Carlo. Amities "nepotiques" a ton amie. Creativite haitienne dans la formation des mots et des expressions.Roland

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s