La plante miracle ? «Gwo mestiyen », pour ou contre ?

Planter massivement du Jatropha (« Gwo mestiyen » en créole) en Haïti reviendrait à faire d’une pierre plusieurs coups. Selon ses promoteurs, le Gwo Mestiyen est une plante ultra résistante qui peut se développer rapidement sur les pentes arides de nos mornes déboisés et les protéger contre les inondations dévastatrices. De plus, ses fibres peuvent être utilisées en remplacement du charbon de bois pour la cuisson ou pour fabriquer de l’huile qui servira de carburant à des génératrices produisant de l’électricité. Pour couronner le tout, les déchets provenant de la production de l’huile à partir du Gwo mestiyen peuvent être transformés en compost ou encore en nourriture pour poulets et cochons, voire même pour tilapia.

Des investisseurs haïtiens et étrangers sont actuellement intéressés à planter du Gwo mestiyen sur grande échelle selon cet intéressant article du New York Times. Par contre la Plateforme Haïtienne de Plaidoyer pour un Développement Alternatif (PAPDA) soutient que pour produire suffisamment d’huile, le Gwo Mestiyen doit être planté sur des terres fertiles et remplacer ainsi la production de pois, maïs, bananes, patates et autres ignames. Le Gwo Mestiyen mettrait en quelque sorte ce qui reste de la production alimentaire locale en danger. Considérant les bénéfices et risques supposés du Gwo Mestiyen, vaut-il la peine d’essayer sa culture sur grande échelle quitte à importer un peu plus de quoi manger? Quelle devrait être la priorité ? Protection de l’environnement ou production alimentaire locale?
Photo: rechargenews.com

Advertisements
This entry was posted in Environnement, Gwo Mestiyen, Jatropha, PAPDA. Bookmark the permalink.

One Response to La plante miracle ? «Gwo mestiyen », pour ou contre ?

  1. Anonymous says:

    Si les deux arguments sont justifies par des donnees scientifiques, il faudrait un melange des deux. Pourquoi ne pas planter les gros mestiyen (ou metsiyen?) dans les zones moins fertiles mais deja tres fragiliees et souvent pas tres adaptees a l'agriculture (les fortes pentes) pour la protection de l'environnement et reserves les terres fertiles pour les poduits agricoles?Le gros mestiyen servirait deja a proteger le sol contre l'erosion et remplacer le charbon de bois — dommage pour la production de l'huile — Mais est ce qu'on ne pourrait pas tout de meme produire un "peu" d'huile?Baser notre alimentation sur des produits importes nous rend tres vulnerables comme on l'a vu pendant lors de a hausse du prix du riz sur le marche international. Mais on y perd aussi la biodiversite (surtout si on plante du mestiyen partout) et une grande partie de notre culture qui est deja en peril.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s